Close
Logo

A Propos De Nous

Sjdsbrewers — Le Meilleur Endroit Pour En Apprendre Davantage Sur Le Vin, La Bière Et Les Spiritueux. Des Conseils Utiles D'Experts, Infographies, Cartes Et Plus Encore.

Des Articles

L'histoire étonnamment anglaise de Das Boot

L

Rien ne rallie une foule comme un chug de démarrage. La scène est familière (selon les cercles dans lesquels vous courez): quatre personnes font la queue avec des bottes en verre d'un litre remplies à ras bord de bière allemande . La dernière personne, l'ancre, a une botte en verre de deux litres, ou «Das Boot». Dès que la bière descend, la personne suivante démarre sur le coffre devant elle, style relais.

Et voilà: la tradition allemande du boot-chug. Au moins, c’est si ' Fête de la bière »Et tout homme de fraternité universitaire surexcité doit être cru. Mais vous obtenez le point.

Techniquement, «Das Boot» se traduit par «The Boat» et non par «The Boot». Cela n’a probablement pas non plus commencé avec les Allemands. Bien avant le bierstiefel (le verre allemand en forme de botte) et le «Beerfest», il y avait des chasseurs anglais qui manquaient de bottes.



36 cadeaux et gadgets pour tous ceux qui aiment les boissons

Tous les deux Village alpin à Torrence, en Californie, et le détaillant en ligne Beersteins et tasses date de l'origine de la botte de verre dans les clubs anglais de chasse et d'équitation dans les années 1800. Des tasses de la taille d'une pinte en forme de bottes d'équitation fantaisie avec des éperons et des sangles ont été offertes aux riches Anglais, car les riches aiment utiliser les choses du quotidien de manière extravagante. Dans les années 1870, cependant, la gentry anglaise se lasse de boire des bottes et trouve d'autres moyens de montrer sa domination alcoolique. Comme avec le cour de bière , par exemple.



Heureusement, boire dans une botte n’a pas été oublié. Il a trouvé une nouvelle maison plus appropriée au milieu des années 1800 en Prusse, qui fait maintenant partie de l'Allemagne. Et quand les Allemands le font, ils le font en grand. Ils ont perdu l'éperon et la sangle de coffre et ont augmenté la taille à un litre, soit un peu plus du double de la version anglaise de la pinte. Ils ont également transformé la botte à boire en un rituel de bizutage.



Une histoire de Scène de bière Philly attribue le mérite de la botte à boire allemande à un général prussien anonyme dans une guerre sans nom. Il a promis à ses soldats que s'ils gagnaient la bataille à venir, il boirait de la bière dans sa botte. Ne jugez pas. Nous sommes tous motivés de différentes manières. Ses troupes ont survécu pour raconter l'histoire mais le général a lésiné sur sa promesse en faisant fabriquer une botte en verre sur mesure. Qui qu'il soit, ce n'était pas Cendrillon, et il ne portait certainement pas de bottes de verre tous les jours. Mais il valait bien mieux boire que sa propre botte en cuir puante.

L'histoire s'est transmise et a pris de l'ampleur. Pendant la Première Guerre mondiale, les soldats allemands auraient passé une botte en cuir remplie de bière avant de se battre pour la bonne chance. Ils effleuraient la botte avant et après avoir pris un verre et passé le chausson sur le côté gauche. Si cela vous semble familier, vous pensez probablement à la tradition américaine ancestrale consistant à gifler un sac de vin, à boire au bec puis à le transmettre. Gifler le sac n’a apporté de chance à personne (pour autant que nous le sachions), et appuyer sur la botte n’a manifestement pas fonctionné pour les Allemands non plus.

Alpine Village propose une version différente - moins agréable - de la façon dont la botte à bière a commencé. Dans son histoire, la botte était un rituel de bizutage pour les nouvelles troupes. Les débutants devraient écraser la bière de la botte littérale d’un camarade soldat et les généraux laisseraient leurs sujets boire dans la botte du général s’ils gagnaient une bataille. Alpine Village note, cependant, qu '«il n'y a aucune trace de cette promesse jamais réellement tenue.»



Peu importe comment cela a commencé, les soldats américains ont ramené la botte de bière après la Seconde Guerre mondiale. Une fois que l'Amérique a été à nouveau cool avec l'Allemagne, elle a fait ce que tout pays capitaliste qui se respecte ferait et a vendu la culture de la bière comme une nouveauté.

Puis Beerfest a eu lieu en 2006 et le culte de la bière est devenu courant. Des foules des sous-sols de la fraternité aux bars faux-allemands peuvent être entendues crier «Das Boot» à ce jour.

Voici comment participer à l’amusement.

Scène Das Boot Beerfest

Photo via Fête de la bière / Facebook

La course

Divisez un groupe d'au moins huit personnes en équipes égales. Chaque personne reçoit une tasse de bière à l'exception de la dernière personne, l'ancre, qui obtient une botte. La première personne de chaque équipe applaudit l'autre, puis boit la bière et pose la tasse vide face contre terre sur la table. La personne suivante peut commencer dès que la personne qui l'a précédé pose sa tasse, et le premier côté à terminer complètement l'emporte.

Le passage de la botte

Un groupe de trois personnes ou plus tourne autour d'une table avec une grande botte remplie de bière. La première personne prend la bière et prend un verre, puis la passe autour de la table dans le sens des aiguilles d'une montre.

La personne doit boire à nouveau si l'une des situations suivantes se produit:

1. Prenez un verre avec la pointe de la botte dirigée vers vous.

2. Oubliez de feuilleter le coffre avant de le passer.

3. Vous éclabousser en buvant.

4. Touchez la table avec le coffre.

Si vous terminez la chaussure, la personne qui vous l'a transmise achète le tour suivant.

(h / t Maison de Hesse à Des Moines, Iowa)